Etat d’esprit théiné du vendredi # 38

Les états d’esprit du vendredi est une initiative proposée par Zenopia et Postman, qui me permet de partager avec toi qui me lis mon humeur du jour. 

Et aujourd’hui, nous sommes vendredi !

début : 8 h 00

fatigue : j’ai mal dormi cette semaine mais comme je suis en RTT aujourd’hui, ça va aller !!

humeur : bonne, le weekend est déjà là !! Elle est pas belle le vie ?

estomac : se remplit d’un thé et de tartines de pain aux graines plus de la confiture non maison ! J’ai eu pour mon anniv du thé qui est bon … ce matin, c’est tatin gourmand hum, miam 🙂

condition physique : deux heures cette semaine, je ne sens plus mes cuisses. Il doit y avoir un côté masochiste dans tout sportif …

esprit : au taquet, prêt à attaquer une journée de RTT

boulot : repos aujourd’hui. On en reparle la semaine pro 😉

culture : toujours avec Madame Bovary … je ressens à chaque page l’ennui de cette femme. Il faut dire qu’elle n’avait pas FB non plus !

penser à : aller à la poste, écrire une carte, trouver un cadeau …

avis perso : cette année, mon anniv a été grandiose entre les tonnes de cartes reçues, les jolies petits cadeaux, les sms, les mots FB sans compter un repas avec ma maman et mes frères et une soirée avec mes deux fils et mon homme … j’ai eu le plus bel anniversaire qui puisse exister

 

message perso :

J’espère que ça va te plaire ! Tu me diras hein ??

Vivement ce soir !! On va en avoir des choses à se raconter !!!

Demain soirée de folaille 🙂 Yes, yes, yes …

amitié : tout ce weekend 🙂

loulou(s) : sur notre lit telle la moule sur son rocher

love : ❤

divers :  journée de RTT, ah tiens, je l’avais pas dit ? … Journée zen mais je vais courir partout et puis promener la serpillière aussi …

courses : faites

sortie  : à voir samedi ou dimanche matin aux aurores … on sait jamais s’il y avait des champignons 🙂

envie de : profiter de ma journée

zic : il est pas choupinou, John??

fin : 8 h 21

Tac o tac du jeudi # 38

Chaque mercredi, enfin aujourd’hui, nous sommes jeudi, mais c’est pask’hier, j’avais aqualicorne, enfin bref,  je te propose, quand ça me chante, un mot, une photo ou encore une musique  et toi qui me lis, tu me donnes le premier mot qui te passe par la tête !

Ok, ça marche ?

 

Sur les marches # Atelier d’écriture 276

 

J’étais sur le parvis de l’église, j’attendais que viennent à moi, les confessions des mamies de mon village. J’aimais écouter leurs péchés véniels, unetelle avait mangé deux carrés de chocolat, l’autre s’était regardé trop longtemps dans un miroir et celle-là qui avait médit sur sa voisine … Comme je les aimais les femmes âgées de mon village ! Finalement, ces confessions tous les jeudis matins rompaient nos solitudes … moi, dans ma vie choisie de célibataire au service de Dieu, elles, dans leur veuvage non choisi, Dieu ayant rappelé à lui leurs maris …

J’étais si bien, ici, dans cette église sombre et chaude à la fois. Chaque fois que j’entrais dans la maison de Dieu, je me sentais bien, apaisé, habité d’une force, prêt à sauver les âmes de mon village … Oh, je ne sauvais pas grand monde, les jeunes étant partis à la ville … le dernier baptême remonte à cinq ans et le mariage à … Ouh ben, je m’en souviens plus … Je ne parle pas du dernier sacrement que je donnais régulièrement malheureusement … mais grâce aux confessions, les âmes partaient légères vers le paradis …

J’étais là, sur le parvis de l’église, remerciant Dieu pour tout ce qu’il m’avait offert, cette vie au service de l’humain … j’espère avoir été à la hauteur de ma tâche …

Texte écrit sur une photo de Romaric Cazaux dans le cadre de l’atelier d’écriture proposée par Leiloona

Etat d’esprit du vendredi # 37

Les états d’esprit du vendredi est une initiative proposée par Zenopia et Postman, qui me permet de partager avec toi qui me lis mon humeur du jour. 

Et aujourd’hui, nous sommes vendredi !

début : 6 h45

fatigue : j’ai bien dormi cette semaine mais depuis deux jours, je tombe du lit à 6 h ! Stressée moi, mais non !!!!

humeur : bonne, le weekend se profile au bout de la journée ! Ouais, je sais, c’est tout pareil que la semaine dernière et que celle d’avant 🙂 En plus, samedi, c’est mon anniv 🙂

estomac : se remplit d’un thé et de tartines de pain de mie grillé et de confiture à la mûre faite non maison … faudrait pitètre que j’apprenne à faire ma propre confiture ou avoir des ami(e)s qui savent … Ami(e) de moi, si tu vois un message subliminal, je te le confirme :p

condition physique : le sport a repris cette semaine mais pour cause de réunion, je n’ai pu assister qu’à un seul cours et comme je n’ai pas fait de VE (vélo elliptique) pour cause de flemme, je sais c’est mal … bref, je n’ai fait qu’une heure de sport ! Ah ben, c’est pas comme ça que je vais perdre mon bourrelet 🙂

esprit : au taquet ! Après ma journée de 10 heures d’hier, il ne peut plus rien m’arriver d’affreux maintenant

boulot : à fond … mes cookies ont eu un succès certain en réunion, hier

culture : je reprends Madame Bovary … faudrait que je le finisse comme même !

penser à : aller au resto demain midi 🙂

avis perso : se lever quand il fait nuit, ça me déprime mais où est l’été ?

message perso : j’ai hâte d’ouvrir les lettres et autres paquets qui s’entassent sur mon étagère !! Merci les filles, je vous kiffe ❤

amitié : la semaine pro sûr ! Chouette 🙂

loulou(s) : est revenu sur notre lit … mais pourquoi ??? 🙂

love : ❤

divers :  c’est moi ou l’été est mort ? Le froid me déprime !!!! Rendez-moi la chaleur et le soleil

courses : faites

sortie  : selon l’impro, comme d’hab 🙂 Sinon, demain resto, c’est mon anniv !!

envie de : dormir, de bonbons et de chocolat à la menthe … Mais je résiste 🙂

zic : Suis-je monomaniaque ? Je sais, je remets encore une chanson de Monsieur Bashung

fin : 7 h 07

Cette semaine, je peins

Agoaye me propose le verbe « peindre » en cette semaine 37 et tout de suite, je pense à mon grand-père qui était peintre et dont j’ai quelques tableaux sur les murs de mon salon … ainsi je pense à mes grands-parents souvent. Ma grand-mère était sa muse … alors oui, elle est dans beaucoup de ses tableaux 🙂

Je n’ai pas hérité du talent de peintre de mon Gros-Pa mais je me dis que je sais un peu peindre les émotions surtout quand dans un comm’ l’on me laisse « j’ai ri en te lisant », « j’ai souri » …

J’aime à penser que parfois j’écris à la façon d’un peintre, un mot ici et autre là dans une phrase ! Une touche d’adverbe, un verbe bien sûr, un sujet sans oublier la nuance d’adjectif. Je colore mes mots pour créer une histoire … je peins mes émotions sur une feuille blanche.

Peindre, écrire sont des mots qui vont très bien ensemble (merci Michelle <3), finalement, l’un comme l’autre procure un plaisir non ? Enfin une émotion …

Si tu trouves le mot qui revient trois fois, je peins ton portrait 🙂 enfin je le dépeins plutôt !!

Si j’étais croustillant # 15

L’image contient peut-être : texte

Je reprends (à mon rythme tranquillou) le projet de 🙂 Mous qui me propose d’être « croustillant» et là, de suite, j’ai pensé croissant, baguette de pain, chips ou encore frites …

Si j’étais croustillant, je serais un croissant, encore un peu chaud, posé sur une assiette blanche dans un plateau déposé sur un lit … et je ferai plein de miettes dans le lit 🙂 Ouais, les croissants ont de l’humour

Si j’étais croustillant, je serais une chips dans un paquet … de celles que l’on dévore suite à une rupture quand Kévin te plaque pour Cindy ! Tain, c’est trop chelou alors du coup, tu te baffres de chips grasses pour te consoler en écoutant Hélène

Si j’étais croustillant, je serais un sandwich jambon-beurre-baguette qui craque sous la dent ! Oups, là c’était le cornichon !

Si j’étais croustillant, je serais une barquette de frites, de celles que l’on grignote à un concert avec celle qui deviendra la femme de ta vie ❤

Si j’étais croustillant, je serais du pop-corn dégusté au cinoche avant que le film ne commence … avant de me jeter dans les bras protecteurs de mon petit ami. Ouais, on a encore été voir un film d’horreur …

Si j’étais croustillant, je serais une histoire un peu coquine de celle que l’on écoute le rouge aux joues

Si j’étais croustillant, je ferais cric, crac, croc

Bref, si j’étais croustillant, je ferais des miettes, rougir les joues et me sentir amoureuse … c’est cool d’être croustillant non ???