J’ai reçu ça, mais pourquoi moi ?

Suite à un article sur mon  blog, j’ai reçu ce message ! Étonnant non ?

Bonsoir Mr/Mme
J’offre des prêts allant de 1000 € à 100.000.000 € à n’importe qui
peut rembourser avec intérêts. Pour chaque personne intéressée. Je
suis prêt pour des prêts internationaux pour les gens partout dans le
monde. Contactez-nous aujourd’hui si votre demande est éventuellement
d’actualité en nous mentionnant le montant exact de votre demande et
en Mentionnant la Durée de l’emprunt. Je suis prêt à répondre parmi
les 48 heures suivant la réception de la question.

Ce message nécessite une petite explication de texte !  

Tout d’abord, avec sa formule de politesse, il ne sait pas trop bien à qui il s’adresse. Perso, je pense être de sexe féminin, donc il (oui c’est un homme qui parle, c’est précisé ligne 6) aurait pu regarder mon blog et savoir que j’étais une fille, d’où Madame. Là, même pas, la formule de politesse est minime et en abrégée, hum ça commence mal !

Tout d’abord, il ne se présente pas et offre un prêt à n’importe qui, qui peut le rembourser ! Oh la, déjà, je suis pas n’importe qui et en plus il dit qu’il m’offre un prêt mais que je dois le rembourser ! C’est plus une offre, on est d’accord, c’est une proposition ! C’est clair, non ??? 🙂

Et puis, je trouve qu’il a un peu le melon quand même, il est prêt pour des prêts internationaux partout dans le monde. OK, avec Internet maintenant du fin fond de la Lozère, tu peux visiter Brisbane rien qu’avec Google Maps mais flûte quoi, le gars il m’offre un truc mais aussi à des gens partout ailleurs ! On sent le mec qui veut le beurre, l’argent du beurre et le cul de la crémière nanmého ! En gros, je ne suis pas unique ! Pas bon pour lui !!! Moi, je ne fais suis un « gens » moi 😉 OK, mec !!

Ensuite, si on lis bien l’annonce, le mec part vrille, il parle de lui à la troisième personne du pluriel, les chevilles ça va bien 😉 Ou alors, ils sont plusieurs mais c’est pas bien expliqué dans l’annonce; et puis, il se lâche sur les majuscules, pourquoi, on sait pas enfin moi, je comprends pas !!! Y aurait-il un message subliminal caché ??  L’utilisation du verbe « mentionner » deux fois me fait penser que ce mec est psychorigide, que sa vie est rangée dans des cases ! Ce mec pue l’ennui ! Enfin les goûts et les couleurs, ça ne se discute pas 🙂

Pour finir, il me dit que je suis belle il me dit qu’il me répondra parmi les 48h suivant la réception de ma question ! Gné ? Qué question, je suis sensée demander un prêt ?  Et puis « parmi les 48h » c’est vague, ça fait une bonne fourchette pour répondre à une question que je n’ai pas posée !

Bref, j’ai reçu un message 🙂

 

Vogue la galère # Atelier 226

Leiloona, du blog bric à book, propose chaque lundi une photo et moi j’écris les mots qui me viennent en regardant cette photo.

Voici la photo et voilà les mots inspirés par celle-ci

© Claude Huré

Sur une photo de Claude Huré

 

Partir, tout quitter, larguer les amarres et surtout oublier !

Voguer, ne plus penser ni à rien ni à tout

Oublier tout ce qui fait mal pour être bien

Oublier le noir de la vie

Se rappeler qu’un jour on était heureux 

Se dire que l’on y arrivera à toucher la joie de vivre

Et retrouver le mode d’emploi du rire

Revenir pour soi et se sauver …

 

Ces quelques mots sont dédiés à toute personne touchée par la dépression. Je pense à toi, Juliette, Michèle, Stéphanie et les autres !

Mon enfant intérieur # Ecrit 25

s25

Je pense avoir gardé au fond de moi cette petite fille aux joues et au pull rouges. Cette petite fille un peu timide, timorée et pourtant cascadeuse, la preuve sur mes genoux.

Elle est là avec moi, elle me rassure et me permet de m’évader. Grâce à elle, je raconte des blagounettes à deux balles et je regarde Toy Story et le monde de Némo en riant aux éclats; D’ailleurs, j’irai bien voir le monde de Dory pour nous faire marrer toutes les deux 🙂

Je crois qu’elle me tempère et me protège, grâce à son innocence, de mes idées noires suicidaires. Elle est bienveillante et du haut de ses quatre ans, c’est elle l’adulte parfois !

J’aime le grain de folie qui nous anime et me permet d’oublier les tracasseries quotidiennes.

Mon enfant intérieur, c’est moi mais je la cache le plus souvent. Je ne voudrais pas qu’elle voit trop la réalité alors là, c’est moi qui suis forte pour deux.

Le reste du temps, elle chante à travers moi et sautille quand je me lave les dents.

Je l’aime et grâce à elle, du coup, j’ai appris à m’aimer car elle ne voit que le beau …

Voici ma participation au 25ème écrit du projet d’Agoaye 🙂

 Bannière copie

Je dis stop # Défi 25

S25

Le thème de cette année d’écriture est la bienveillance et bienveillance bien ordonnée commence par soi-même ! Il a bien fallu que je fasse le tour de moi-même et chercher ce que je consommais en trop grande quantité ! Et j’ai trouvé Le Sucre 🙂 joliment connu sous la formule chimique C12H22O11 ! Mais c’est pas parce que c’est joli que c’est bon 🙂 enfin si mais non !

J’ai donc décidé de le supprimer au maximum de mon alimentation, ben ouais, 10 kg de plus sur la balance en 5 ans, ça aide à réfléchir ! Si, si la bouée pleine de bourrelets, c’est moche 🙂

J’ai commencé par ne plus sucrer mon café, puis mon thé puis mes tisanes ! Résultat une bonne dizaine de carrés de sucre en moins au quotidien !

Puis je ne mange plus de yaourts sucrés que des « nature » sans rien dedans ! C’est pas bon, hein ?? Mais je m’éloigne du sujet !

Puis j’évite au max de manger les délicieux gâteaux que je fabrique de mes blanches mains, ça en fait plus pour les autres, na 😉

Je ne mange quasiment plus de chocolat ou de bonbons ! OK, j’ai craqué la semaine dernière j’en ai boulotté un mais c’est paske je voulais pas vexer ma collègue ! Il y a des moments où il faut savoir prendre sur soi et être diplomate 🙂

Je ne grignote plus le soir devant la télé glaces et autres fruits secs (bananes séchées, noisettes, amandes …) oui, d’ailleurs, je ne mange plus rien du tout entre les repas  !

Tous ces changements alimentaires depuis un bon mois et en particulier cette semaine où j’étais en déplacement professionnel m’ont fait réaliser à quel point j’étais addict au sucre. Je suis actuellement dans la phase « sevrage », ça me manque terriblement mais c’est pour mon corps et mon bien-être un effort que je dois poursuivre, ne serait-ce que parce familialement j’ai un terrain diabétique et que je suis responsable de deux enfants ! Je ne peux donc pas me permettre de continuer mes excès sucrés !

Ce projet m’aura au moins permis de mettre le doigt sur une addiction à supprimer et je devrais dans quelques temps me dire merci !

Je vais continuer à chercher puis trouver d’autres addictions à virer de ma vie afin d’être plus légère dans ma tête, dans mon corps, dans mon quotidien !

Ceci est ma participation au défi 25 du projet d’Agoaye sur le thème de la bienveillance 🙂

Arc en ciel # atelier d’écriture 225

Leiloona du blog bric à book propose chaque lundi une photo et moi, j’écris les mots qui me viennent en regardant cette photo.

Et en ce lundi, voici la photo et voilà mes mots sortis tout droit de mon imagination

© Leiloona

Il avait plu toute la journée mais ce soir juste avant que le soleil ne parte de l’autre côté de la Terre, un arc-en-ciel est apparu ! Il m’a réchauffé le cœur et j’ai eu une pensée pour les victimes des attentats commis partout dans le monde 🙂

De ma fenêtre, je vois les toits avec les lumières qui s’allument ici et là ! Des vies qui vivent leur propre quotidien ! Des âmes qui s’animent dans le crépuscule !

Moi, je regarde cet arc-en-ciel qui me dit qu’après la pluie vient toujours le soleil ! Moi je voudrais que la haine n’existe plus, que l’amour gagne !

Moi, je regarde les gens qui s’entre-tuent pour une couleur, une religion, un style de vie différents. Moi, les différences m’enrichissent et je me dis pourquoi la vie n’est pas comme un arc-en-ciel, colorée où tout le monde s’entre-aimerait.

Je regarde ces nuages qui s’éloignent et je me dis si seulement il n’y avait que les nuages de sombre et me dis que demain l’humanité triomphera des idées qui tuent.

Je me dis que je suis utopiste, bisounoursonne mais jamais je ne renoncerai à croire en l’âme humaine !

 

Parlons expérience #Ecrit 24

s24

Pour parler d’expérience, il faudrait encore en avoir vécue !

Mais moi, du haut de mes 45 ans, je n’ai pas vécu grand chose.

Je n’ai connu qu’une histoire d’amour ( mais elle dure depuis longtemps ❤ )

Je n’ai jamais voyagé plus loin que Londres.

Je n’ai jamais travaillé que dans une seule branche mais j’aime ce que je fais.

Je n’ai pas fait de longues études.

Je n’ai pas jamais eu faim, froid, ni manqué d’argent, je n’ai pas connue la guerre, la violence alors puis-je dire que je connais la vie ?

Effectivement, je ne peux pas parler d’expérience, pour cela il aurait fallu que je quitte mon ordinaire mais je n’en ai jamais eu envie ! J’aime ma vie simple, sans piquant peut-être pour certains mais je suis heureuse et c’est ce qui me convient !

Bannière copie