J’ai détesté ce livre et j’ai aimé cette pièce # Dounia-Joy’s club 3

bannièreclublecture

Dounia-Joy me propose de donner mon avis sur un livre que j’ai détesté et voici ce que ça donne. J’ai écrit cet article en mai 2013 sur mon « vieux » blog  http://lapensinedececile.publicoton.fr/ !

J’ai lu Windows on the world de Frédéric Beigbeder et je reste sans mots ! En voici le résumé :

Vous connaissez la fin : tout le monde meurt. Certes, la mort arrive à plein de gens, un jour ou l’autre. L’originalité de cette histoire, c’est qu’ils vont tous mourir en même temps et au même endroit. Est-ce que la mort crée des liens entre les hommes ?

Le seul moyen de savoir ce qui s’est passé dans le restaurant situé au 107e étage de la Tour Nord du World Trade Center, le 11 septembre 2001, entre 8 h 30 et 10 h 29, c’est de l’inventer.

Je n’ai pas aimé cette histoire, peut-être parce que l’auteur ne parle que de lui en oubliant les héros malheureux du roman, ce père et ses enfants …

Je n’ai pas compris pourquoi, Fred (oui, j’ai envie de l’appeler Fred) faisait un parallèle entre les minutes qui s’écoulent ce fameux 11 septembre et les même minutes qu’il vit un an plus tard !

Ce livre, qui aurait dû m’émouvoir puisqu’il traite d’un drame qui a choqué le monde entier,  m’a agacé prodigieusement ! J’ai détesté ce ton que j’ai trouvé hautain ! Alors, suis-je passé complètement à côté du livre ou suis-je incapable d’éprouver quelque empathie pour l’auteur, je ne sais pas !

Et toi l’as-tu lu ? Et qu’en as-tu pensé ?

Le second thème de ce mois-ci est « un livre adapté au cinéma, en série ou en film ». Choisissez le livre que vous souhaitez, que vous aimez et qui répond à ce critère et faîtes une chronique sur ce bouquin. Donnez envie aux autres participantes de lire ce livre si elles ne le connaissent pas !

Et je voudrais juste te parler d’un livre adapté au théâtre (oui, je sais, c’est un peu hors sujet !) que j’ai lu (deux fois) et vu au théâtre Antoine à Paris, jouée par Jean-Pierre Darroussin et Eric Elmosnino. Il s’agit du livre très court mais intense « Inconnu à cette adresse » de Kressmann Taylor. Pour résumer, il s’agit de la relation épistolaire entre un allemand et un Juif au tout début de la montée du Nazisme, le premier étant de retour en Allemagne et le second resté aux Etats-Unis pour gérer leur galerie d’art. Les mots, qu’ils soient lus ou prononcés par des acteurs, claquent comme un gifle et j’ai pris conscience que tout choix a des conséquences … Tu sais, ô toi qui me lis, c’est comme dans la chanson de Goldman  » né en 17 à Leidenstadt » … aurais-je été meilleur ou pire si j’avais été allemand … dans cette même situation, quels seraient mes choix ?  Aller du côté du plus fort et ne rien voir ou me battre pour des idées de liberté ? Je ne sais pas … J’ai réalisé que je ne suis qu’une humaine avec mes défauts, mes qualités, mes faiblesses … qui suis-je pour juger ?

Ô toi qui me lis, je te conseille vraiment de lire ce bouquin qui m’a  changé la vie.

 

7 commentaires

  1. […] Ecrire pour un rien, pour un tout : Cécile a choisi de parler des deux thèmes en évoquant un livre qu’elle a détesté ainsi qu’un livre adapté au théâtre. Le livre qu’elle a détesté est « Windows on the world » de Frédéric Beigbeder. Cependant, Cécile me donne très envie de lire ce livre qui parle d’un drame qui m’a profondément touchée et de lui en donner mon propre avis. « Vous connaissez la fin : tout le monde meurt.  L’originalité de cette histoire, c’est qu’ils vont tous mourir en même temps et au même endroit. Est-ce que la mort crée des liens entre les hommes ? Le seul moyen de savoir ce qui s’est passé dans le restaurant situé au 107e étage de la Tour Nord du World Trade Center, le 11 septembre 2001, entre 8 h 30 et 10 h 29, c’est de l’inventer. » Intriguant, n’est-ce pas ? Cécile n’a pas aimé le ton hautain de l’auteur dans ce livre et l’absence d’empathie. Le livre adapté au théâtre dont Cécile nous parle en second lieu est « Inconnu à cette adresse » de Kressmann Taylor. « Il s’agit de la relation épistolaire entre un allemand et un Juif au tout début de la montée du Nazisme, le premier étant de retour en Allemagne et le second resté aux Etats-Unis pour gérer leur galerie d’art. » Grâce à ce livre, elle a compris que tout choix à des conséquences et qu’il ne fallait pas porter de jugements. […]

    Aimé par 1 personne

  2. Pas lu ni l’un, ni l’autre. Le 1er ne me tente pas; j’aime deja moyen l’écrivain lors vu ce que tu décris…!!!!
    Le 2ieme me tente plus mais pas en ce moment ou j’ai besoin de qqchose de plus léger a lire 😉
    Belle journée

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s