Dounia-Joy’s book # 4

bannièreclublecture

Voici donc les thèmes de Novembre :

1 -« Un livre de votre auteur préféré(e) ». Choisissez le livre que vous souhaitez, que vous aimez et qui répond à ce critère et faîtes une chronique sur ce bouquin. Donnez envie aux autres participantes de lire ce livre si elles ne le connaissent pas et si elles n’aiment pas l’auteur !

2- ou alors :  « avis sur un livre qui vous a mis en colère ».

C’est pas facile de choisir mon auteur préféré ! Qui est-il ou elle ? J’apprécie beaucoup Janine Boissard, Gilles Legardinier, Mary Higgins Clark ou encore Dan Brown. Bon allez, je vais te parler de Mary Higgins Clark et du roman « nous n’irons plus au bois » dont voici le résumé trouvé sur le site Babelio : Laurie Kenyon, une étudiante de 21 ans, est arrêtée pour le meurtre de son professeur. On a retrouvé ses empreintes partout, y compris sur l’arme du crime, tout l’accable, même si Laurie ne se souvient de rien.
Sarah, elle, refuse de croire que sa sœur est coupable. Aidée par un psychiatre, elle va peu à peu faire revivre le terrible passé de Laurie qui seul peut expliquer le présent : son enlèvement à 4 ans, les violences subies, les troubles graves de la personnalité qu’elle a développés depuis, mais dont elle ne s’aperçoit pas. Et tandis que Laurie tente de retrouver ses souvenirs, un homme au regard fou n’a pas oublié la petite fille qu’il avait passionnément aimée plusieurs années auparavant.
Mary Higgins Clark nous entraîne dans une intrigue fascinante. Terrifiant, mené avec une subtilité rare et impitoyable jusqu’au suspense le plus insoutenable, c’est là un chef-d’œuvre de thriller psychologique.

Pourquoi j’ai aimé ce livre ? Tout simplement parce que l’héroïne, Sarah, est forte et qu’elle va tout faire pour combattre les démons de sa sœur et la sortir de la situation inextricable dans laquelle elle est. La volonté de Sarah est contagieuse quand bien même parfois, elle baisse les bras, il y a toujours un ressort en elle qui la fait rebondir. J’ai aimé aussi cette petite fille Laurie, traumatisée par son kidnapping à l’âge de quatre ans … la culpabilité qui en découle en fait une jeune femme faillible qui veut s’en sortir. Les actes perpétrés sur l’enfant ne sont jamais décrits mais toujours suggérés ce qui, à mon avis, leur donnent une dimension plus forte ! L’amour entre les deux sœurs est palpable à chaque chapitre.

Depuis que je lis les livres de MHG, je connais la trame qui construit ses livres et dès le début, je sais que l’héroïne sortira gagnante de la situation compliquée qui l’entoure et trouvera l’amour. Cette héroïne est toujours jeune et belle. Elle travaille souvent dans le milieu du droit.  Il n’y a jamais de scène de sexe et l’auteur, ça doit être sa patte, décrit toujours les vêtements des protagonistes et les repas pris 🙂 J’aime aussi le style simple et incisif de MHG, des phrases courtes et un suspens émaillé ici et là !

Bref, voici en quelques mots, une présentation d’un livre que j’aime beaucoup d’une auteur que je lis depuis des décennies !

 

 

L’inconnu # Ecrit 47

s47

J’ai peur de l’inconnu, cela est dû à une expérience quelque peu traumatisante, enfant. Je ne sors jamais de mon cadre rassurant, ce cadre qui m’apaise, qui me fait du bien ! Jamais je ne m’aventure en dehors de mes clous.

J’ai bien conscience de la bêtise de cette réaction mais si je ne contrôle pas, si je maîtrise pas tout ce qui m’entoure, j’ai peur et je ne veux plus avoir peur, jamais, jamais de la vie  !

J’ai bien conscience de l’incompréhension des autres face à ma façon de vivre mais leur regard m’importe peu au final. Ils ne savent pas pourquoi. Le jugement est souvent une défense contre l’inconnu. Je me rends compte maintenant que, avec l’âge, forte de mon expérience négative et malgré ma peur de l’inconnu, je ne juge pas. Disons que je constate les choses. Je cherche à comprendre le pourquoi, le comment … Je me pose cette question « et moi que ferais-je ? »  Comme je connais ma peur face à l’inconnu, je vais être empathique envers cet inconnu s’il s’agit d’une personne et l’analyser s’il s’agit d’une chose, d’un état, d’une épreuve. Avant de foncer tête baissée, je réfléchis. Je ne fais pas les choses sur un coup de tête.

Ce projet sur la bienveillance m’aura fait avancer dans ma vie, dans mes raisonnements. Grâce à ce projet, j’ai combattu des souvenirs, j’ai grandi. L’inconnu me fait toujours aussi peur mais je suis sereine et si je dois l’affronter, maintenant, je peux oser, j’ai la force en moi 🙂

Bannière copie

Etat d’esprit irlandais du vendredi # 19

Les états d’esprit du vendredi est une initiative proposée par Zenopia et Postman, qui me permet de partager avec toi qui me lis mon humeur du jour. 

Et aujourd’hui, nous sommes vendredi

début : 9h26 (oh la la, tu vas finir par croire, ô toi qui me lis, que jamais je ne travaille)

fatigue : curieusement, ça va ! Le sport doit me faire dormir

humeur :  au top bien que la météo soit moche !

estomac : café au lait et tartines avec de la pâte à tartiner au chocolat-noisette ! Eh non, non, ce n’est pas celle de la marque bien connue !

condition physique : deux heures de sport encore cette semaine ! A ce rythme-là, j’envisage un mini-marathon en 2043, de 4,2195 mètres ! Ben ouais, je serai un peu âgée comme même 🙂 Je te laisse le calcul, si tu veux, moi j’ai la flemme de le faire :p

 esprit : enchanté !

boulot : je vois ça lundi

culture : « la vie est facile, ne t’inquiète pas  » d’Agnès Martin-Lugand !

penser à : running-gag du vendredi : trouver ze colis pour ma swapée ! Une idée ? Oui, oui, c’est le principe du running-gag …

avis perso : est-ce que quelqu’un a pensé à inventer la machine à stopper le temps ? Non ? Dommage, vraiment !!!

message perso : ce soir 18h30 à la maison 🙂 et on fait comme on a dit 😉

amitié : ce soir à 18H30

divers : écrire au groupe, lire les romans entassées en pile instable sur ma bibliothèque, déposer quelques livres dans une « boîte à lire », trouver des cadeaux …

courses : faites

sortie  : ce soir et je sens que ça va être bien sympa ! On va revoir nos potes viticulteurs ! Elle est pas belle la vie ?? !!!

envie de : soupe aux légumes et de foie gras

zic :

fin : 9h47

Tac o tac du jeudi # 22

Chaque mercredi ( ou presque :) ! et aujourd’hui, je te l’accorde, ô toi qui me lis, nous sommes jeudi !), je te propose un mot, une photo ou encore une musique  et toi qui me lis, tu me donnes le premier mot qui te passe par la tête !

OK, ça marche ?

20160928_104014

Ma déclaration

 

Bannière copie

Tout d’abord, j’avais pensé te montrer ma déclaration d’impôt puis je me suis dit que bof, ça allait t’intéresser moyen !

Puis, j’ai pensé déclarer sur la blogo ma flamme à l’homme mais je pense qu’il sait déjà ce que je voudrais lui dire. Et puis, je suis timide !

Alors, je vais plutôt te déclarer, à toi qui me lis, que tu comptes pour moi, que je suis heureuse que tu viennes me lire et que tu me laisses un comm’ parfois.

Je déclare aussi à Agoaye que je suis ravie de faire partie de « un défi ou un écrit » sur le thème de la bienveillance car j’ai pris confiance en moi et que je me sens bien ! Merci, merci, merci à toi

Voilà mon écrit en cette 46ème participation du projet d’Agoaye 🙂

 

 

 

Etats d’esprit endormis du vendredi # 18

Les états d’esprit du vendredi est une initiative proposée par Zenopia et Postman, qui me permet de partager avec toi qui me lis mon humeur du jour. 

Et vendredi, c’est aujourd’hui ! Zou

début : 7h39 eh ouais, y’a bureau aujourd’hui 😉

fatigue : fatigue physique oui, douleurs oui, fatigue mentale ça va 🙂

humeur :  bien, c’est vendredi en même temps 🙂

estomac : café au lait et lunettes sablées à la framboise ! Oui parfois, je trahis ma tartine beurre-conf ! Juste pour étonner mon estomac 🙂

condition physique : deux heures de sport enchaînées à deux heures de kiné, mon corps n’est qu’une courbature !

esprit : réfléchit à comment tout bien boucler cette journée tout en prenant 1h de RTT pour aller récupérer un objet « vital » aux objets trouvés !!

boulot : il suffit d’un décret pour me changer la vie !

culture : « the young pope » avec Jude Law ! Pas mieux !!!

penser à : trouver ze colis pour ma swapée ! Une idée ?

avis perso : c’est moi ou la politique, qui au départ est un joli mot, devient de plus en plus sale

message perso : Jérémy Charbonnel, je te kiffe ! Ton arrivée sur scène restera gravée dans ma mémoire 🙂

amitié : samedi soir. Euh, on se retrouve là-bas ? Vous passez à la maison ??

divers : j’ai une lettre de motivation à faire !

courses : déjà, commencer par établir une liste

sortie  : mon lit, ma couette, mes chaussettes et mon pyjama en pilou-pilou ! Jusqu’en juin prochain, j’hiberne, na 🙂

envie de : chaleur, chaud et de churros

zic :

fin : 8h07