Si j’étais une confiserie # 17

Je continue avec le projet de Mouss qui me propose d’être une confiserie, la gourmande 🙂

Si j’étais une confiserie, je serais un rouleau de réglisse que tu déroules doucement (Nina, t’as vu j’ai dit doucettement) et que tu dégusterais lentement, lentement …

Résultat de recherche d'images pour "photo rouleau de réglisse"

Si j’étais une confiserie, je serais un berlingot à l’anis … d’un beau vert brillant avec ce parfum un peu entêtant …

Résultat de recherche d'images pour "photo berlingot à l'anis"

Si j’étais une confiserie, je serais un Carambar Atomik, le jaune ou le rose ou le bleu … ça pique sur les papilles, c’est trop bon …

Résultat de recherche d'images pour "photo carambar atomik"

Si j’étais une confiserie, je serais un roudoudou comme ceux que je fabriquais quand j’étais pipite avec un vrai coquillage ramassé sur la plage de l’île de Noirmoutier et du bon caramel …Que c’était dur d’attendre que le caramel refroidisse dans le coquillage … mais l’attente en valait le coup, que c’était bon 🙂 Mon dentiste m’adorait, j’ai jamais compris pourquoi 😉

Résultat de recherche d'images pour "photo roudoudou"

 

Si j’étais une confiserie, je serai dur et croquante, molle et fondante … je serai léché, sucé, croqué … je ferais le bonheur des enfants mais pas que 🙂

Si j’étais cinéaste # 16

Je reprends (à mon rythme tranquillou, très très tranquillou) le projet de 🙂 Mous qui me propose d’être « cinéaste» … Waouh, vaste sujet 🙂

Voilà, la déf que j’ai trouvé sur Wikipédia « Un cinéaste est un artiste qui pratique le cinéma. Ce mot a été inventé vers 1920 par Louis Delluc. Il voulait ainsi marquer une opposition entre le cinéma « commercial » et le cinéma artistique, de recherche. » Voilà, voilà, si j’étais cinéaste, je ferai des films qui font rêver, qui font rire, qui font pleurer, qui font peur  … Je ferai des films qui provoquent une émotion … j’aime bien les émotions !

Allez, installe-toi confortablement dans ton strapontin (l’on me dit que le dernier à utiliser ce mot est un certain Monsieur Mitchell) et dépêche de bouffer ton pop-corn ou de finir ton esquimau proposé par l’ouvreuse à 4€50 (quoi comment ça il n’y a plus d’ouvreuse au cinoche ? Mais on ne me dit jamais rien à moi !) Attention, c’est parti, la séance va commencer.

Commençons la séance par un film qui raconterait la vie d’un sorcier pour qui la vie ne serait pas facile mais flûte quoi, le gars, il est sorcier ! Rien qu’avec une vieille botte toute pourrite, il se fait le voyage Paris-New-York en claquant des doigts … trop cool ! Sa copine, elle a un sac à main qui contient la bibliothèque nationale en plus de son rouge à lèvres … Un coup de baguette magique et ta maison et rangée, nettoyée, toujours pimpante … Nan mais ça, si ça fait pas rêver …

Continuons la séance par un film que ce serait une bande de potes qui irait à la neige après s’être rencontré au club Med. On les verrait faire du ski, bouffer une fondue avec du fil dedans (curieuse cette recette non ? Enfin pas plus que la crêpe au  suc’), se perdre dans la montagne, qui est belle pourtant, et boire de la liqueur de crapaud ou d’échalote … bref, une semaine de vacances entre potes … Là, si tu ne ris pas, je peux plus rien pour toi !

Passons au film suivant, ce serait l’histoire d’une rencontre entre un jeune garçon de bonne famille et d’une jeune fille d’un milieu modeste qui aimait aussi bien Mozart que les Beatles. Ils vont s’aimer jusqu’à ce que la mort les sépare … Comme l’a réalisé si bien Bertrand Blier, sortez vos mouchoirs …

Un petit dernier pour la route, ce serait l’histoire d’étudiants en médecine qui subiraient un arrêt cardiaque afin de découvrir ce qui se cache derrière la mort … Ils en reviendront tous traumatisés … Ah ça fout les jetons, non  ??

Allez, c’est pas tout ça mais rallumons la lumière, le rideau sur l’écran est tombé … mais sauras-tu trouver les films qui se cachent derrière chaque résumé ?

Sinon, le film que je préfère, c’est le film de ma vie car chaque jour est le premier jour du reste de ma vie …

 

Si j’étais croustillant # 15

L’image contient peut-être : texte

Je reprends (à mon rythme tranquillou) le projet de 🙂 Mous qui me propose d’être « croustillant» et là, de suite, j’ai pensé croissant, baguette de pain, chips ou encore frites …

Si j’étais croustillant, je serais un croissant, encore un peu chaud, posé sur une assiette blanche dans un plateau déposé sur un lit … et je ferai plein de miettes dans le lit 🙂 Ouais, les croissants ont de l’humour

Si j’étais croustillant, je serais une chips dans un paquet … de celles que l’on dévore suite à une rupture quand Kévin te plaque pour Cindy ! Tain, c’est trop chelou alors du coup, tu te baffres de chips grasses pour te consoler en écoutant Hélène

Si j’étais croustillant, je serais un sandwich jambon-beurre-baguette qui craque sous la dent ! Oups, là c’était le cornichon !

Si j’étais croustillant, je serais une barquette de frites, de celles que l’on grignote à un concert avec celle qui deviendra la femme de ta vie ❤

Si j’étais croustillant, je serais du pop-corn dégusté au cinoche avant que le film ne commence … avant de me jeter dans les bras protecteurs de mon petit ami. Ouais, on a encore été voir un film d’horreur …

Si j’étais croustillant, je serais une histoire un peu coquine de celle que l’on écoute le rouge aux joues

Si j’étais croustillant, je ferais cric, crac, croc

Bref, si j’étais croustillant, je ferais des miettes, rougir les joues et me sentir amoureuse … c’est cool d’être croustillant non ???

 

Si j’étais une moustache …

Je reprends (et il serait temps, comme même) le projet de 🙂 Mous qui me propose d’être « une moustache». Bon, OK, puisqu’il en est ainsi, je vais le faire … Si, si je vais le faire, j’en suis cap … Je réfléchis deux secondes et je me jette à l’eau !

Mon dico (le Larousse, une référence, hein) me dit qu’une moustache, c’est l’ensemble des poils qui croissent au-dessus de la lèvre supérieure chez l’homme.

Eh bé, voilà, comme je suis une femme, si je suis une femme, donc je ne peux en aucun cas avoir des poils qui croissent au-dessus de ma lèvre supérieure et toc … Ah Christiane (mon esthéticienne) me dit pourtant que la montagne est belle qu’elle peut prouver au monde entier, bandes de cire à l’appui, que j’ai bel et bien de la moustache ! Ô, put…naise, je suis donc un fomme ou une hemme … Ayé, je sais plus qui je suis, saperlipotte …

Bon, après ce constat-là plus que déprimant et ayant de la moustache, je peux donc parler du sujet doctement (oui, je connais ce mot !!!)
Et alors, si j’étais une moustache, je pourrais être celle de Magnum ! OK, si toi, qui me lis, tu es né(e) après les années 80, cherche pas, tu peux pas connaître !

Tom_Selleck_2

Par contre, s’il y en a bien une que je ne pourrais pas être, c’est celle d’un petit homme brun allemand mais soyons plus gai ou gay même, je pourrais alors être celle du policier des Village people parce que la différence entre les humains fait que je trouve le Monde beau … parfois

Village people

Mais, en fait, je crois que la moustache que je préfère, c’est celle que j’ai après voir bu un chocolat chaud …

 

Si j’étais un défaut # 13

L’image contient peut-être : texte

Etant toujours en vacances, j’ai un peu plus le temps pour écrire  et j’en profite pour rattraper mon retard sur le projet de Mous  qui me propose d’être « un défaut» nan, mais franchement est-ce que j’ai une tête de défaut ??

Allez, quand même, étant une humaine normale, j’ai un ou deux défauts, mais pas plus, que voici :

 Je suis râleuse, rouspéteuse et énerveuse et un chouille colérique mais c’est bon pour la santé !

Je suis un peu gourmande car je n’aime que la bonne chère, les bons vins, le tout partagé avec mes ami(e)s

Je suis un peu, beaucoup paresseuse, ben ouais, je préfère lire sur mon canapé que faire le ménage … j’assume, je suis une vraie paresseuse mais je préfère dire épicurienne 🙂 cf : plus haut 😉

Je suis moqueuse … mais je commence toujours par moi-même 🙂

Je suis, je suis … ben, en fait, non, ma liste est terminée  🙂 mais je crois que le mieux pour connaitre mes « vrais » défauts, il faudrait demander à mes frangins-frangine 🙂

Si j’étais ce que je ne suis pas # 12

L’image contient peut-être : texte

Etant en vacances, j’ai un peu plus le temps pour écrire … Quoique !! Mais comme même, j’ai envie de rattraper mon retard sur le projet de Mous  qui me propose d’être « ce que je ne suis pas », je me lance et tadaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa ! Tout de suite, ça le fait non,  comme mise en bouche ?? Nan ? Ah dommage 🙂

En gros, je sais ce que je suis mais sais-je ce que je ne suis pas, au fond ?

A première vue, je ne suis pas un garçon, contrairement à Mylène … Ben si, moi j’ai une fouf et des nichons, petits certes, mais des nichons et j’ai pas de trilili, je l’aurais vu quand même !!

A deuxième vue, je ne suis pas terroriste, je ne suis pas anti-terroriste, je ne suis pas intégriste et pas seule sur terre, je ne suis réciproque, je ne suis pas en cloque … Ouh lala, non, on arrête tout là, ça,  ce sont les paroles de Louise  Attaque, je m’égare-là …

A troisième vue, je ne suis pas les gens dans la rue parce que c’est mal ! Nan, nan, suivre les gens, ça ne se fait pas ! Non, non, non !

A quatrième vue, je ne suis pas une super héroïne, une princesse ou une licorne … Ben ouais, je fais caca et pipi et je pète au lit aussi tout comme Félicie !

A cinquième vue, je ne suis pas toujours celle que je voudrais être mais tant pis, je me plais comme ça et c’est bien le principal

A sixième vue, je ne suis pas si mal et tac voilà mon article, il est fini na 🙂

Si j’étais pas humaine # 11

#EtSiJétais...

Doucement, je rattrape mon retard 🙂 En cette semaine 11, Mous me propose d’être « pas humaine ».

Là, sans réfléchir j’ai envie de dire que si je n’étais pas humaine, je serais un vampire … mais nan, en fait, non, j’aime trop l’ail dans la ratatouille et pis boire du sang de jeunes puceaux pubères les matins de pleine lune, bof quoi et puis surtout, comme je suis parfois bouzinée, je tomberais à coup sûr sur La Tueuse … Buffy si tu me lis ! Nan, définitivement non, je ne serais pas un vampire !!!

Je pourrais être un lutin des bois ou mieux encore une licorne mais si c’est pour finir dans un bassin de natation avec une princesse sur le dos pour son cours d’aqua-licorne, flûte, non quoi 🙂 Sinon, le lutin des bois, bof aussi, j’aime pas les petites bébètes qui traînent en forêt ! Ben quoi, chuis citadine, c’est tout !!

 

Je pourrai être un dragon mais sachant que je suis enrhumée du 1er janvier au 31 décembre, au moindre éternuement, je brûlerai un demi-hectare de tout ce qu’il y a sur Terre et donc très vite, j’aurais l’air malin seule au monde, Monsieur Wilson, si tu es encore là !! Ah oui mais non puisque je t’aurais éternué dessus …

Je crois qu’en fait, si je n’étais pas humaine, je serais un chat, je serais mon chat parce que franchement s’il y en a bien un qui a une vie de rêve, c’est lui … ô toi qui me lis, tu comprends mieux ce que je veux dire,

mais si regarde 🙂

Voilà, voilà ma participation au projet « si j’étais »