Si j’étais un livre # 7

Mouss et son projet « si j’étais »  me proposent d’être un livre … et voici ce que cela m’inspire …

Si j’étais un livre, je serais un livre de la Bibliothèque Rose, cette collection qui m’a donné le goût de la lecture, Claude et son chien Dagobert  … les héros de mon enfance qui me fascinaient

Si j’étais un livre, je serais celui découvert pendant mon adolescence auquel je pense encore avec nostalgie. Je me souviens de l’avoir trouvé dans une brocante il y a fort fort longtemps et depuis, il est toujours dans une des bibliothèque de la maison…

Si j’étais un livre, je serais celui qui m’a fait peur ou rire ou pleurer…  Un livre doit me procurer une émotion

Si j’étais un livre, je serais celui de ma propre vie dont je ne peux pas connaitre la fin puisque l’histoire s’écrit au jour le jour

Si j’étais un livre, je serais un livre de la collection de poche pour pouvoir être emporté partout et lu dans le métro ou l’avion, je voyagerais autant que je fais voyager …

Si j’étais un  livre, je serais celui raconté par un père ou une mère à un enfant pour que ses rêves deviennent vivants

Si j’étais un livre, je serais la Bible, la Torah ou le Coran, je serais un livre de paix, de partage et d’amour, je serais un livre d’union entre les religions

Si j’étais un livre, je voudrais que chaque humain puisse me lire car tout le monde saurait lire

Si j’étais un livre, je serais le roman que je rêve d’écrire un jour …

Aucun texte alternatif disponible.

 

Si j’étais une étoile # 6

Voilà le retour de Mouss et de son projet « si j’étais » du coup, cette semaine, elle me propose d’être une étoile … et voici  la (les) déf que j’ai trouvé dans mon dico Larousse

  • Astre doué d’un éclat propre, dû aux réactions thermonucléaires dont il est le siège
  • Objet formé de branches qui rayonnent à partir d’un point central ; ornement de cette forme : Une étoile en diamants.
  • Représentation d’une étoile avec valeur de symbole : Des étoiles marquent les mots manquants.
  • Littéraire. Destinée, chance : Croire à son étoile.
  • Symbole de la renommée, de la réussite de quelqu’un : Il voyait son étoile pâlir.
  • Fêlure rayonnant autour d’un point (dans le verre notamment).
  • Personne qui brille par son talent, surtout dans le monde du spectacle ; star : Une étoile du cinéma.
  • Indice de classement attribué à certains appareils, produits, restaurants, etc. : Ce restaurant a deux étoiles.
  • Bijouterie
    Chacune des huit facettes triangulaires qui délimitent la table d’une gemme taillée, et spécialement d’un brillant.
  • Chemin de fer
    Ensemble de lignes rayonnant autour d’une gare importante.
  • Chorégraphie
    • Suprême échelon dans la hiérarchie de certains corps de ballet (Opéra de Paris). [Le titre d’étoile, réservé autrefois aux seules danseuses, est attribué également, aujourd’hui, aux danseurs.]
    • Danseuse de classe internationale.
  • Commerce
    Unité de froid équivalent à −6 °C et qui, multipliée, indique le degré maximal de réfrigération d’un conservateur ou d’un congélateur.
  • Géométrie
    Polygone (souvent régulier) non convexe. (L’étoile à cinq branches est un pentagone.)
  • Héraldique
    Meuble en forme d’étoile à cinq rais.
  • Hôtellerie
    Signe en forme d’étoile dont le nombre indique la catégorie dans laquelle l’hôtel est classé. (Les hôtels sont classés de 1 à 4 étoiles, et 4 étoiles luxe.)
  • Mathématiques
    Nom donné à l’astérisque servant à diverses notations.
  • Militaire
    En France, insigne de grade des officiers généraux.
  • Sports
    En ski, récompense symbolisant la réussite à un examen portant sur les techniques de base de cette discipline.
  • Zootechnie
    Marque blanche, rappelant la forme d’une étoile, que certains chevaux et certains bœufs, à robe de couleur, portent sur le front.

Voilà, voilà, c’est dingue comme un mot de 6 lettres peut avoir de définitions. Reprenons point par point toutes ces déf … ça va, ô toi qui me lis, tu as du temps devant toi ? OK, zou on y va :

  1. je suis donc ce petit point brillant dans le ciel que tu regardes les nuits d’été, que tu comptes, 1, 2, 67, 458, je dors … je suis l’étoile que tu baptises du nom de l’être aimé(e) … je suis l’étoile qui file dans ce ciel noir pour laquelle tu fais un vœu
  2. j’aime pas les bijoux !
  3. * * * *  ! Qu’ai-je voulu écrire ? Si tu trouves, je te rembourse ton inscription FB ! Na ! Ouais, je sais, je suis généreuse 🙂
  4. Et là, je suis une étoile, c’est bien la mienne et j’y crois dur comme fer, ma vie en est la preuve !!!
  5. Quand je vois le nombre de verres que je casse en un an, je suis une étoile bien fêlée 😉
  6. être une star ne m’a jamais fait rêver, j’aime ma transparence …
  7. j’avoue que parfois, j’aimerais manger dans un restaurant étoilé, ne serait-ce que parce que je suis une étoile gourmande 🙂 Si une bonne âme veut bien m’offrir le repas !
  8. voir déf 2
  9. en gros, je suis un carrefour et j’ai le choix entre plusieurs routes, plusieurs voies … OK, je sais déjà que celle que je choisirai sera la bonne … ben, quoi, je suis mon étoile non ? 😉
  10. t’ai-je déjà dit que j’étais dyslexique de mon corps, non ? Donc tu comprendras que jamais je ne serai étoile de l’opéra …  Oui, j’ai à peu près la grâce de l’éléphant dans un magasin de porcelaine … ce qui est con pour une Limougeaude …
  11. vous pouvez répéter la question ?
  12. pentagone, pentagone, est-ce que j’ai une gueule de pentagone ? Franchement, j’ai beau ne pas avoir un physique facile, je ne ressemble pas encore à ça 🙂 1286470622_small
  13. je porte un blason … et j’ai les cheveux longs … je te laisse deux secondes pour la comprendre celle-là 🙂 c’est capillotracté, certes mais ça m’a fait rire en l’écrivant …
  14. je préfère être un camping à la belle étoile, na !!
  15. pas mieux !!
  16. le Colonel Moutarde avec le chandelier dans la bibliothèque
  17. en CM1, je suis allée faire en classe et j’ai eu ma première étoile et depuis je suis la reine des neiges pistes, attends, j’ai une preuve
  18. il y a longtemps, j’avais un chat noir avec cette petite étoile, il était trop chou puis un jour … voilà j’avais ce chat étoilé ❤

Bon, ben, je crois que je suis allée au bout des 18 définitions, ce qui est bien … comme même 😉

Mouss, merci !

Aucun texte alternatif disponible.

Si j’étais président # 4

Revoilà Mouss et son projet et ce coup-ci, elle me voit président enfin présidente, oui, il parait que je suis une fille !

Et forcément, j’ai pensé à Gérard

Si j’étais Président de la République, jamais plus un enfant n’aurait de pensées tristes…
Je crois que si j’avais le pouvoir, je ferais en sorte que la misère, même au soleil, soit moins pénible. Des rêves utopiques quoi …

Donc, si j’étais présidente, je te rappelle, ô toi qui me lis, que je suis une fille, je serais présidente d’un club de sport, genre le club de curling de Pouilly sur Bajol ! Hein, toute de suite, ça fait classe non ? Ou pourquoi pas d’un club de twirling-bâton … sinon j’avais pensé au quidditch mais j’ai le vertige 🙂

Ou bien présidente du fan club de Simon Jérémi ! Tu ne connais que lui comme acteur … Quand on pense que s’il n’avait pas connu l’ouvreuse, on passait à côté de cet acteur formidable auquel je prédis une carrière inouïe dans une comédie musicale qui s’appellerait « il ne peut plus rien nous arriver d’affreux maintenant » …

Je me vois bien aussi présidente d’un jury de festival aussi connu que « moutarde et cinéma » et d’ailleurs, j’envisage de le lancer plein de villes en France, il y a aurait « porcelaine et cinéma » « pipe et cinéma » « andouille et cinéma » … bref il y en aurait pour tous les goûts …

Sinon, je pourrais être présidente d’une société du CAC 40 et je serai riche sur le dos des ouvriers mais bof, j’ai une éthique moi 🙂

Nan, mais en fait, je préfère ne pas être présidente, trop de boulot et du coup quand c’est que j’aurais le temps d’écrire sur les mots délirants de la Mouss ? Hein ? Alors voilà, je rends mon tablier de présidente et reste ma propre secrétaire de blog na 🙂

Aucun texte alternatif disponible.

Si j’étais comestible # 3

Mouss recommence et relance son projet « si j’étais » et cette semaine, elle me propose d’être comestible et là, d’un coup, j’ai pensé champignon !

20151010_103614

Bon OK, celui-là, justement, il ne l’est pas, comestible mais moi j’aime bien les champignons comestibles genre la russule, la girolle et le cèpe et celui de Paris aussi … Je crois que si j’étais comestible, je serais un joli champignon caché sous une feuille que seul un œil expert pourrait voir et puis je finirais dans une poêlée croquante et fondante.
Et comme il est important de manger équilibré, je serais un haricot vert tendre accompagnant un tournedos à peine grillé.  Oui, je suis un comestible pas vegan du tout et même pas honte !!! Et puis comme je suis un peu gourmande, je serais une glace au café ou encore à la cannelle … et pour finir ce bon repas, une tablette un carré de chocolat !

Je pense que là, ô toi qui me lis, tu as compris que j’aime bien manger mais que du bon … bien que parfois, j’ai l’envie de bouffer un gros hamburger du fast-food du coin !! Ben oui, je suis faible et la malbouffe me fait kiffer de temps en temps … Mais au final, je préfère le comestible de mon petit resto préféré à la bouffe vite avalée !

Nan mais en fait pour finir, je crois que ce que je préfère, c’est être le dessert de mon homme 😉

Si j’étais ridicule # 2

Mouss recommence et relance son projet « si j’étais » et cette semaine, elle me propose d’être ridicule et aussitôt j’ai pensé au film de Patrice Leconte « Ridicule » dont voici un extrait

Je me dis qu’à l’époque on pouvait se suicider pour un « mauvais » mot alors que de nos jours on est devient une star pour un mot bien souvent ridicule, il n’y a qu’à aller voir les zappings des émissions de téléréalité ! J’ai beau savoir que le ridicule ne tue pas mais là … je ne comprends pas tout et pourtant, parfois, ça me fait rire … ou pas !

Alors, parlons déf du mot ridicule : Dont on est porté à rire, à se moquer : Je trouve cette mode ridicule. Qui est peu sensé, déraisonnable : C’est ridicule de se mettre dans des états pareils. Qui est insignifiant, dérisoire : On lui a proposé un prix ridicule de sa vieille voiture.

A lire cette définition, je me dis que je suis parfois ridicule parce que je dis des choses ridicules mais je constate en fait que je ne sais pas à quel moment l’époque a buggé ! Tu sais, notre époque actuelle où le ridicule est important et l’essentiel ridicule …

Ne devrions-nous pas revenir à de vraies valeurs plutôt qu’au tout jetable ? Qui se souviendra des « stars de la téléréalité » dans un siècle alors que (je l’espère) on se souviendra toujours d’Alfred de Musset ou de Jean-Sébastien Bach …

En fait, je n’irai pas plus loin dans cette chronique de peur d’être ridicule avec mon esprit un peu réac …

 

Si j’étais en retard # 1

Mouss recommence et relance son projet « si j’étais » et cette semaine, comme elle est à la bourre, elle me propose d’être en retard 🙂 Ma p’tite Mouss, sache que je suis fille et petite-fille de militaire, le mot retard ne fait donc pas partie de mon vocabulaire ! Donc cette chronique, je ne peux pas l’écrire ! Je ne sais pas ce que c’est que le retard !

Sauf, néanmoins, si je te parle de procrastination et là, le retard est chez moi une façon de vivre, un concept ! Nan c’est vrai quoi, pourquoi perdre une heure à repasser alors que je peux bloguer ou lire ? Hein pourquoi ?? Sache ma p’tite Mouss que je ne suis JAMAIS en retard sauf dans mon repassage !!

Cet article n’a ni queue ni tête, c’est normal, je suis en avance sur mon temps et voilà pourquoi, j’ai écrit cet article pile-poil pour être à l’heure 🙂

Ben quoi ?? !!

Si j’étais de retour vers le passé # 24

Je tente le dernier « si j’étais » proposé par Mouss et là, badaboum, elle me propose le « retour vers le passé » et là, j’ai envie de dire « The power of love is a curious thing » mais en fait non, puisque ces mots-là sont extraits de la BO du film « retour vers le futur » ce qui n’est pas tout à fait pareil que le retour vers le passé, on est bien d’ac ?? Quoique, comme le disait Jean-Luc Delarue, ça se discute … Et si on posait la question aux frères Karamazov Bogdanov mais avec leur tronche de quand on était dans le passé, là, celle-là.

Résultat de recherche d'images pour "frères bogdanov jeunes"

Donc, mettons-nous en situation, si je retourne dans le passé, genre un passé lointain, là où les réseaux sociaux n’existaient point comme maintenant, je ne pourrais pas écrire cette chronique mais nous danserions un quadrille ou broderions une jolie tapisserie pour égayer les murs froids du château féodal ou encore courrions pour échapper à un T-Rex, ouh la la, la machine s’emballe … En gros, ô toi qui me lis, tu vois l’idée … je te parle d’un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaitre et forcément je ne serais pas là à taper sur mon clavier avec Marylou car ça n’existait pas, Marylou non plus d’ailleurs !!

Ah, mais au fait, si je retourne dans le passé et que je connais à l’avance les numéros du loto d’hier, je retourne à hier, je joue et je gagne et résultat je ne serais toujours pas là à écrire cette chronique, oui je boirais plutôt un mojito sur une plage sous un soleil chaud puisque j’ai gagné les 267000000 € ! J’ai des plaisirs simples …

Ou bien, je retourne dans le passé et je fais tomber la mère d’Hitler dans l’escalier telle Scarlett (oui, j’ai vu le film hier) et hop, le pire n’arriverait pas … Mais en même  temps, un autre aurait une idée encore plus pire …

Non mais en fait, non, je ne retourne pas dans le passé, pas envie, j’aime bien mon présent, mon passé aussi finalement et puis mon futur actuel devrait être sympa …

Définitivement, non, je reste là à écrire mes articles sans queue ni tête mais qui me font rire … épicétou na 🙂