Si j’étais on # 21

De retour sur le projet de Mous qui me propose d’être « on », voici mes mots

Forcément si j’étais on, j’aurais un phare mais comme Barb  Ecrit l’a déjà faite celle-là, je ne peux point la refaire, ce serait pas drôle ! Quoique, moi, cette blague me fait toujours hurler de rire … C’est On , il a un phare, c’est le phare à On … rien que de l’écrire, je me marre 🙂

Si j’étais on, je serais cette chanson qui dit « on ira où tu voudras, quand tu voudras et l’on s’aimera encore lorsque l’amour sera mort … « 

 

Si j’étais on, je serais le « on ne nous dit pas tout » d’Anne Roumanoff nan, je déconne, ça ne fait pas vraiment rire, j’aime pas la politique 😦

Si j’étais on,  je pourrais être ces mots tranchants « on lui dira » tu sais, ô toi qui me lis,  les mots que l’on dit pour clore une conversation que l’on écoute pas, bref, ces mots d’un total mépris pour l’autre …

En fait, si j’étais on, ben, je ne serais pas moi et moi je m’aime bien alors je vais rester moi et ne pas être un quelconque on qui serait n’importe qui  !

Les états d’esprit enrhubé du vendredi # 47

Les états d’esprit du vendredi est une initiative proposée par Zenopia et Postman, qui me permet de partager avec toi qui me lis mon humeur du jour. 

Et aujourd’hui, nous sommes vendredi !

début : 17 h 18, ce matin, fallait rien me demander, j’étais à l’ouest et là, comme j’ai fini ma journée … je commence enfin les EEV 🙂

fatigue : trois nuits que je dors hyper mal, c’est certainement dû au rhume.  Je suis claquée

humeur : enrhubée

estomac : rien ce matin, un peu à midi, une tartine de pâte au chocolat-café à 4h et plein de clémentines pour la vitamine C

condition physique : une heure de sport ! Je le redis mais mon corps aime le sport ! J’y crois pas, ça c’est la crise de la cinquantaine qui commence, je vois qu’ça 🙂

esprit : enrhubé

boulot : je suis sortie à 15 h 30 au lieu de 17 h mais comme j’avais embauchée à 7 h 45 au lieu de 9 h, plus deux heures en supp cette semaine. Mon boulot est prenant.

culture : j’ai terminé en deux jours, eh bien dansons maintenant de Karine Lambert, j’ai beaucoup aimé cette histoire d’amour au crépuscule de la vie des protagonistes. Là, je commence la mariée était en blanc de Mary Higgins Clark et de Alafair Burke. Pour l’instant, la trame se met en place, je fais connaissance avec les personnages !!

penser à : trouver une idée de cadeau pour ma swapeuse ! Ne l’ayant pas trouvée la semaine dernière 😉 il va falloir que je me penche sur la question 🙂

avis perso :  m’éloigner des réseaux sociaux me fait un bien fou … j’ai du temps pour lire, pour moi ! D’ailleurs depuis ce matin, je ne suis même pas allée sur FB ! Bravo moi :p 🙂

message perso : je sais pas si c’est une bonne idée le salon de la gastronomie vu l’état de mon nez et de mes papilles 🙂

amitié : ce soir

loulou(s) : ne comprend pas que l’on ouvre moins les fenêtres …

love : ❤

divers : yeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeees, tout le monde sera là 🙂

courses : y penser, ce sera pas mal

sortie : à voir selon la météo

envie de : dormir et dormir encore

 zic :

fin : 17 h 48

La vie comme un canal # Atelier d’écriture 284

Texte écrit sur une photo de Emma Jane Browne dans le cadre du 284ème atelier d’écriture proposée par Leiloona.

Voici en quelques mots, ce que cette photo m’a inspiré

Le banc vert n’est plus là mais ça ne fait rien, nos enfants savent où ils doivent faire voler nos cendres …

Notre histoire a vraiment commencé ici sur ce banc vert devant le canal, ce banc où nous nous sommes dit je t’aime pour la première fois. Toutes nos décisions de vie ont été prises là, la naissance de notre amour, notre demande en mariage, l’annonce d’un enfant, la décision d’achat de notre maison … notre vie était comme ce canal calme et tranquille et notre amour a grandi comme cet arbre. La ville venait de le planter à l’aube de notre union !

Ce canal, ce banc, cet arbre étaient à la fois les témoins de notre amour et les symboles de celui-ci ! Et les balades que nous faisions avec les enfants, les premiers pas de notre premier petit enfant devenu grand dorénavant, nous étions arrière-grands parents  … Ce lieu piqûre de rappel d’une vie heureuse.

Nous n’imaginions pas finir notre vie ailleurs que sous cet arbre devant le canal … La vie a décidé que la mort nous emporterait ensemble main dans la main après 70 ans de communion.

En ce matin brumeux, nos enfants nous éparpillent là où tout a commencé. Nous savons qu’ils savent que l’amour dure toujours tout comme l’eau d’un canal coule lentement mais sûrement …

Si j’étais un écureuil

Je continue avec le projet de Mouss qui me propose d’être un écureuil ! Elle va pas mieux la Mouss ! Un écureuil nan mais j’te jure 🙂

Tiens, ben justement, parlons-en de l’écureuil. Dans le livre un prénom pour la vie de Pierre Le Rouzic, édition 1978, il est dit que l’animal totem des personnes prénommées comme moi, Cécile, est l’écureuil ! Coïncidence, bien sûr que non, Mouss le savait puisqu’elle est un peu médium ! Mais là, je m’égare, c’est mon mot prévu pour dans … un de ces jours 🙂

Revenons à mon écureuil … Presque chaque matin, j’en vois un (jamais le même,  ils sont tous différents, l’un a le poitrail blanc, l’autre une queue en panache un peu plus rousse un autre encore est plus marron foncé. C’est comme les humains, ils se ressemblent tous mais sont si différents) qui saute de branche en branche sur les noisetiers le long de l’allée qui borde le parc que je traverse pour aller bosser. Je m’arrête souvent l’observer ! Quelle agilité, quelle rapidité ! Cette façon de se lever sur ses pattes arrière et de m’observer. Suis-je une menace, irai-je lui piquer ses noisettes cachées près du troisième arbre à gauche ? Vite, il repart et escalade l’arbre … piouf, il est en haut et me nargue « tu m’auras pas !  » et saute sur l’arbre suivant. Il redescend et creuse un peu … N’y aurait-il pas une noisette par ici ? J’aime ces moments le matin où j’observe cet écureuil si vif, si agile, si méfiant aussi !

Je me dis que si j’étais un écureuil, je vivrais là, dans ce parc et j’observerais les humains qui passent dans cette allée pour aller au boulot … cette femme qui s’arrête pour tenter de me surprendre, cet homme qui court pour rattraper son retard et celui-là qui jette son mégot presque à mes pattes, ces deux qui papotent ! Si j’étais un écureuil, je me dirais que la vie des humains est comme une fourmilière, ça court dans tous les sens et ne prend pas le temps de vivre et de regarder les saisons passer.

Si j’étais un écureuil, je vivrais de noisettes et d’eau fraîche … et me retrouverais dans ma maison pour y retrouver le confort dont j’ai besoin …

Bref,  je suis un écureuil

dav

Où suis-je ?

Etat d’esprit en RTT du vendredi # 46

Les états d’esprit du vendredi est une initiative proposée par Zenopia et Postman, qui me permet de partager avec toi qui me lis mon humeur du jour. 

Et aujourd’hui, nous sommes vendredi !

début : 08 h 21, ben, ouais, c’est RTT aujourd’hui !

fatigue : mi figue-mi raisin ou encore couci-couça ! Une nuit, je dors, une nuit, je dors mal, une nuit, je dors pas … bref, mes nuits sont des montagnes russes

humeur : voir à fatigue mais comme je suis en RTT, je relativise mieux ce matin !

estomac : thé vert à l’ananas et aux cranberries, tartines de pain aux céréales et confiote de pomme-framboise toujours faite par les doigts de fée de ma belle-sœur !!! En fait, je me rends compte que l’on mange un pot de confiture par semaine ! Bon, en même temps, on ne mange plus de beurre ! L’un dans l’autre, ça s’équilibre non ?

condition physique : deux heures de sport ! Parfois mon corps vole la vedette à mon cerveau ! Le bon côté, c’est que cette semaine, je n’ai pas trop voire pas du tout de courbatures ! Oh, put…naise, si ça se trouve mon corps aime le sport ! Argh, l’angoisse monte en moi, c’est horrible, cette sensation ! Je suis définitivement perdue … Adieu !!

esprit : il vient de réaliser que son corps aime le sport, ô toi qui me lis, tu imagines dans quel état il erre (oui, ça marche moins à la troisième personne du singulier !! !!)

boulot : il me reste à prendre avant le 31 décembre, 5 jours de RTT et 7 jours de CA ! J’ai casé les RTT mais pas les CA … je vais les reporter pour l’année prochaine ! Il y a beaucoup trop de congé dans une année, je vois que ça !

culture : je termine le livre de Patricia Wentworth à l’aveuglette ! J’aime toujours autant ses romans !

penser à : trouver une idée de cadeau pour ma swapeuse !

avis perso :  suite à mon article sur le projet d’Agoaye, j’ai décidé de « lâcher » un peu les réseaux sociaux ! Premier pas vers un bon sevrage, j’ai désinstallé mon appli FB sur mon smartphone ! Pinaise, je suis en manque … mais, c’est pour mon bien ! J’aurai du temps pour lire et écrire et le premier qui dit pour faire du sport, je lui fais bouffer son appli FB :p

message perso : je réserve pour ce soir !

amitié : ce soir et dimanche

loulou(s) : voue une passion pour les gouttes d’eau qui coulent le long de la baignoire

love : ❤

divers : un déjeuner avec ma maman, ce sera un chouette moment

courses : à faire et tant que j’y pense, prendre divers RDV !

sortie : dimanche pour une jolie rando !

envie de : supprimer de mon alimentation le sucre et le gras ! C’est là, que je m’inquiète, le sport m’a retourné le cerveau ! Argh !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 zic :

fin : 8 h 49